top of page

L'exposition l'Art de l'imagerie

 

L’Art de l’imagerie est une exposition qui vise à intéresser le public à la recherche en bio-imagerie, en présentant des images scientifiques au contenu visuel des plus impressionnants. En montrant que la science peut être magnifique, nous espérons susciter l’intérêt des personnes non scientifiques à en apprendre davantage sur la recherche en bio-imagerie réalisée au Québec et à l’échelle internationale. L’objectif de cette exposition est de révéler au grand public de quelle façon la science et l’art sont interconnectés et complémentaires, cas c’est souvent à travers la lentille artistique que les scientifiques peuvent le plus efficacement transmettre leurs découvertes. Grâce aux images, nous pouvons toucher l’ensemble de la population.

Heure et lieu

14 octobre, 11h30 - 19 octobre, 14h00

Palais des congrès de Montréal, Nature légère, niveau 1, 201 Av. Viger O

Website_ENG.jpg
QBIN_standard-293x147.png

Coup d'oeil

LA MATIÈRE BLANC-CASSÉ

Maxime Chamberland

Imagerie de diffusion par résonance magnétique

Cette image révèle une interprétation tridimensionnelle de l’architecture structurelle des connexions du cerveau humain extraite de l’imagerie de diffusion par résonance magnétique. En mesurant la diffusion des molécules d’eau au sein du cerveau, il est possible de déduire l’orientation des fibres de tissu qui endiguent leur mouvement. Les voies suivies par les fibres (ou «lignes de courant») imitent les faisceaux d’axones formant la matière blanche du cerveau. Une technique d’image de synthèse a ensuite été employée dans une étape de post-traitement afin d’obtenir une teinte blanc-cassé photoréaliste des lignes de courant individuelles.

CULTURE DE PRÉLÈVEMENT EXALTÉE 

Daryan Chitsaz

Microscopie confocale avec immunofluorescence

Cultiver des prélèvements entiers de tissus neuronaux embryonnaires nous permet d’étudier la manière dont les neurones se développent dans un milieu contrôlé. On a mis ici une boule de neurones sensoriels (ou ganglion) provenant de la moelle épinière en culture dans un récipient de plastique pendant plusieurs jours. Nous l'avons ensuite comparés à d’autres échantillons, cultivés dans des conditions différentes, à l’aide de la microscopie confocale. Cette technique fait appel à un petit orifice pour augmenter la résolution et le contraste dans les images. Des douzaines de cellules demeurent étroitement regroupées au centre (bleu), alors qu’un grand nombre de cellules non neuronales (vert) ont migré vers la périphérie, formant une surface favorable sur laquelle des axones sensoriels peuvent croître (rouge). En faisant croître des neurones de cette façon, leurs corps cellulaires demeurent dans un milieu clément s’apparentant à celui de l'organisme vivant. Cela permet aux neurones de faire croître rapidement leurs axones en de longs filaments. Cette technique offre des conditions optimales pour étudier les méchanismes de développement neuronal, comme les interactions entre les axones et les cellules auxquelles ils s'agrippent pour grandir.

original7.jpg

FICELLES CÉRÉBRALES

Michaël Bernier

Imagerie par résonance magnétique vasculaire

Le cerveau humain est une machine complexe alimentée par un réseau enchevêtré de vaisseaux sanguins. Récemment, il est clairement apparu que nous devons mieux comprendre le rôle des plus petits vaisseaux sanguins au sein de cette architecture si nous voulons comprendre l’origine de plusieurs déficiences cognitives et leurs effets sur le fonctionnement et la santé du cerveau. Cependant, il est très difficile de cartographier les vaisseaux sanguins de manière non invasive dans un contexte clinique et cette technique est limitée en matière de résolution spatiale, ce qui affecte son interprétabilité.

On a créé cette image à l’aide de l’imagerie par résonance magnétique à très haute résolution après une injection de ferumoxytol dans le flot sanguin. Ce supplément à base de fer augmente fortement le contraste entre les tissus et les vaisseaux sanguins dans le cerveau, permettant une segmentation détaillée du système vasculaire. L’image révèle les veines et les artères d’un sujet en perspective axiale (en regardant vers le bas à partir du sommet de la tête). On a créé cette image à l’aide d’une combinaison d’outils de traitement d’image et d’apprentissage machine.

bottom of page