top of page

ven. 13 oct.

|

Montréal

Lumières, caméra, action : cerveau et cinéma

Samsara - avec Santiago Hidalgo Après la projection de Samsara de Lois Patiño, Santiago Hidalgo anime une conversation interdisciplinaire sur l'impact du rythme cinématographique sur le cerveau.

Les inscriptions sont closes
Voir d'autres événements
Lumières, caméra, action : cerveau et cinéma
Lumières, caméra, action : cerveau et cinéma

Heure et lieu

13 oct. 2023, 18 h 00 – 20 h 00

Montréal, 1379-A Rue Sherbrooke O, Montréal, QC H3G 1K3, Canada

À propos de l'événement

Samsara - avec Santiago Hidalgo

Le rythme des films peut-il influencer le développement cérébral des enfants ? Peut-il être utilisé pour induire le sommeil chez les adultes ? Telles sont quelques-unes des questions qui seront abordées après la projection du long métrage primé de Lois Patiño,Samsara.Cette œuvre méditative propose une expérience audiovisuelle immersive et un tremplin pour une discussion sur l’impact du cinéma sur le cerveau. Le professeur Santiago Hidalgo de l'Université de Montréal réunira des chercheurs de différents domaines tels que le développement de l'enfant, la neurologie et la théorie du cinéma pour échanger sur la façon dont la structure même d'un film peut jouer sur notre esprit et notre santé.

A propos du film :

Samsara, réalisé par Lois Patiño

Dans les temples du Laos, des moines adolescents accompagnent une âme dans son transit d'un corps à un autre à travers le bardo. Un voyage lumineux et sonore mène à se réincarner sur les plages de Zanzibar, où des groupes de femmes travaillent dans des fermes d'algues.

panélistes et modérateurs

  • Santiago Hidalgo, chercheur en études cinématographiques, Université de Montréal et directeur du Labo CinéMédias (Modérateur)

Santiago Hidalgo est directeur du Laboratoire CinéMédias et co-directeur decinEXmédia, un projet de partenariat « Assurer le bien-être à l’ère des écrans ». Ses recherches actuelles portent sur l’expérience cinématographique et sur la notion de « conscience cinématographique ». Santiago Hidalgo s'intéresse également à la réception du cinéma par les enfants, un sujet qu'il a abordé lors d'une table ronde qu'il a organisée lors de la conférence de l'Association canadienne d'études cinématographiques (Toronto, 2017) intitulée « Des écoles primaires à l'université : l'étude de la réception du cinéma ». dans les environnements éducatifs ». Au Laboratoire CinéMédias, il poursuit ses recherches sur la réception et la conscience cinématographiques à travers le PREC (Programme de recherche sur l’expérience cinématographique). Santiago Hidalgo est actuellement membre du comité scientifique deTECHNÈS.

  • Ana Inés Ansaldo, Chercheur en sciences biomédicales, Université de Montréal

Ana Inés Ansaldo est professeure à l'École d'orthophonie et d'audiologie de la Faculté de médecine de l'Université de Montréal. Elle dirige le Laboratoire de plasticité cérébrale, communication et vieillissement du Centre de recherche de l'Institut universitaire gériatrique de Montréal. Ses recherches visent à développer des interventions auprès des populations adultes atteintes de troubles de la communication neurologique et de leurs soignants naturels et professionnels. Ses travaux se situent à la croisée des neurosciences de la communication humaine, de la neurolinguistique et des approches cliniques ; elle englobe les niveaux neurofonctionnels, comportementaux et sociaux de la communication et ses troubles consécutifs à diverses maladies neurologiques. En se concentrant sur différentes dimensions de la communication humaine, son équipe multidisciplinaire développe des outils numériques incluant l'utilisation de l'intelligence artificielle, personnalisables et fondés sur des données probantes, pour l'évaluation, la prise de décision clinique, la réadaptation et le soutien des personnes atteintes de la maladie et de leurs soignants.

  • Sarah Lippé, Chercheur en neurodéveloppement, Université de Montréal et Centre de recherche CHU Sainte-Justine

Sarah Lippé est professeure de psychologie à l'Université de Montréal et scientifique au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine. Ses recherches portent sur le développement cérébral, le traitement sensoriel, la sensibilité et l'apprentissage chez les nourrissons et les enfants en bonne santé, ainsi que sur les facteurs de risque de troubles neurodéveloppementaux. Elle souhaite notamment comprendre les facteurs de risque prénatals et génétiques conduisant à des troubles neurodéveloppementaux, ainsi que leurs conséquences sur le développement cérébral, le traitement sensoriel, la sensibilité et les capacités d'apprentissage. Ses méthodes d'investigation sont non invasives et lui permettent de développer des méthodes de dépistage précoce et d'évaluation de l'efficacité des traitements. Parmi ses initiatives actuelles, elle codirige un programme de recherche translationnelle multidisciplinaire visant à comprendre mécanistement les troubles neurodéveloppementaux. Elle dirige également la première cohorte intergénérationnelle génétique-neuropsychologie-EEG d'enfants présentant des facteurs de risque génétiques, dans laquelle plus de 400 familles sont testées par EEG et neuropsychologie (Q1K). De plus, les contributions en cours incluent le développement d’options de traitement pour les troubles du développement neurologique. Son laboratoire est parmi les tout premiers à proposer l'EEG comme mesure des résultats dans les essais cliniques internationaux et nationaux. Son équipe dirige l'enquête EEG sur les avantages potentiels de la metformine dans le FXS. Elle dirige l'aspect neuropsychologie et enquête EEG des essais cliniques Canada-États-Unis-Europe pour les enfants atteints d'autisme. Elle est également impliquée dans plusieurs initiatives nationales et internationales sur l’EEG des nourrissons, visant à créer une base de données normative pour comprendre la maturation des signaux EEG et à créer un outil clinique pour l’évaluation des signaux cérébraux des nourrissons.

  • Isabelle Raynaud, Cinéaste, Chercheur en études cinématographiques, Université de Montréal

Isabelle Raynauld est scénariste, réalisatrice et professeure de cinéma à l'Université de Montréal. Ses intérêts de recherche portent sur l’histoire, la théorie et la pratique de l’écriture de scénario sous toutes ses formes, des débuts du cinéma aux nouvelles technologies. Elle a écrit des scénarios et réalisé des longs métrages et des documentaires, notammentAccorder le cerveau avec la musique (2019) ;Le cerveau mystique, lauréat du Prix Gémeaux du meilleur documentaire dans la catégorie scientifique (2009);Histoires de zizis (2006) etUn Homme à l'Isle de Sark (2004). Son premier film,Le Minot d'Or, sur le quotidien de cinq personnes déficientes intellectuelles, a remporté le prix Jutra du meilleur documentaire en 2002, ainsi que deux prix Gémeaux pour le montage image et la musique. Elle a écrit un thriller en anglais avec l'écrivain et producteur britannique David Pearson (Arturi Films UK) et travaille actuellement sur un documentaire sur le cerveau et l'opéra.

Partager cet événement

bottom of page